Dents de sagesse

Les dents de sagesse sont les troisièmes molaires. Elles sont les dernières dents à faire leur apparition. Les dents de sagesse nous étaient utiles autrefois, nos ancêtres s’en servaient pour mastiquer les viandes non cuites. Avec l’évolution, la mâchoire a rapetissé mais les dents de sagesse continuent de sortir. Toutefois, de nos jours, il n’est pas rare de voir que certaines jeunes personnes aient une ou plusieurs dents de sagesse congénitalement absentes.

L’éruption des dents de sagesse se fait généralement à la fin de l’adolescence ou au début vingtaine. Il est toutefois rare que les gens aient une dentition complète de 32 dents. Plusieurs problèmes peuvent survenir lors de l’éruption des troisièmes molaires.

Certaines dents de sagesse peuvent rester incluses, on donne ce nom aux dents de sagesse qui ne sont pas sorties et n’ont aucun contact avec la cavité buccale. Elles peuvent aussi être en position semi-incluses, ce qui signifie que les dents de sagesse n’ont percé la gencive que partiellement.

Le traitement:

Lors d’un examen dentaire et d’une radiographie, votre dentiste sera en mesure de déterminer si les dents seront à extraire, à surveiller ou s’il ne semble y avoir aucun problème pour les laisser sortir d’elles-mêmes. Une radiographie panoramique est prise vers l’âge de 16 ans afin d’évaluer l’éruption des dents de sagesse.

Lorsqu’une dent de sagesse est incluse, elle peut être très mal positionnée. Elle peut être orientée vers l’arrière, vers les côtés ou vers l’avant. Lorsqu’elle est orientée vers l’avant, il y a des risques d’abîmer la dent adjacente c’est-à-dire la deuxième molaire. Elle pourrait causer une carie à celle-ci ou même des dommages aux racines comme une résorption. Dans un tel cas, il est recommandé d’extraire les dents incluses mal positionnées afin d’éviter de causer du dommage aux dents adjacentes. Les dents incluses ont de forts risques de causer des pathologies, comme des kystes ou des tumeurs.

Lorsqu’une dent de sagesse est semi-incluse, il y a des risques d’infections. Étant partiellement en bouche et partiellement sous la gencive, il y a des risques que des bactéries, de la plaque dentaire ou des débris de nourriture se logent dans la gencive et causent une infection à la gencive ou même une carie sur la dent elle-même. Dans ce cas, l’extraction de la dent est souvent suggérée.

Ce ne sont pas toutes les dents de sagesse qui sont à extraire. C’est pourquoi il vous faut un examen dentaire ainsi qu’une radiographie afin d’évaluer les dents et permettre au dentiste de poser un diagnostic.

Il se peut que votre dentiste généraliste ne se sente pas à l’aise d’extraire une de vos dents. Parfois, les dents semblent très près du nerf qui assure la sensibilité des dents et de la lèvre inférieure. D’autres fois, les dents semblent trop près des sinus maxillaires. Dans de tels cas, votre dentiste vous référera à un spécialiste.